EN16931 Mappage aux syntaxes publiées

Le 18 octobre 2017, les trois dernières parties de l’EN16931 ont été publiées: Le mappage du modèle de données sémantiques en trois syntaxes concrètes: UBL 2.1, CrossIndustryInvoice D16B et EDIFACT D16B.

Reportez-vous à la norme EN16931 pour un aperçu des parties de la norme.

Contenu des documents

Les trois parties publiées sont fondamentalement les mêmes. La plus grande section contient une table d’affectation du modèle de données sémantiques de EN16931-1 sur la syntaxe respective. Ici, les termes techniques sont assignés aux éléments concrets (XPath) des syntaxes ou aux éléments de données concrets (EDIFACT). Si des exigences particulières doivent être prises en compte, celles-ci sont brièvement présentées à l’élément concerné.

En plus du mappage du modèle de données sémantique à la syntaxe, le mappage inverse est également affiché. Ceci a l’avantage qu’ici, à partir de la syntaxe, la structure requise est présentée complètement. Par exemple, ce second mappage contient également des éléments liés à la syntaxe de l’en-tête du message, comme, par exemple, Informations sur la version du message ou les systèmes émetteur et récepteur respectifs

De plus, il est fait référence aux artefacts dits de validation qui doivent être publiés sur les serveurs web de CEF.

D’accord?

Cependant, la question des listes de codes n’est pas claire. Les documents des trois syntaxes laissent de nombreuses questions et ambiguïtés ouvertes. Par exemple, le modèle de données sémantiques définit que les définitions sémantiques de la norme ISO 3166 doivent être utilisées pour spécifier un code de pays. Dans le mappage de documents, la liste de codes est également référencée, de sorte que l’affectation apparaît simple. Malheureusement, cette liste de codes offre trois différentes façons de mapper les codes: alphanumérique avec 2 caractères, alphanumérique avec 3 caractères ou valeur numérique. Lequel doit être utilisé concrètement reste ouvert. Il est à supposer que de telles informations très pertinentes pour la mise en œuvre seront encore fournies sous peu. D’ici là, seuls les artefacts de validation (non normatifs) peuvent être utilisés pour répondre à de telles questions.

GEFEG mbH

Depuis plus de 25 ans, les activités de GEFEG ont porté sur la normalisation et les interfaces pour l'échange électronique de données. Sur la base de cette approche, GEFEG soutient l'élaboration de formats de facturation électronique. Les solutions GEFEG offrent des augmentations de productivité et un développement optimisé de l'interface de données pour connecter les processus métier et planifier, mapper et gérer leur contenu commercial pertinent tout au long du cycle de l'application. Le logiciel GEFEG.FX pour le développement et la gestion de modèles de données, eStandards et interfaces, GEFEG.Portal pour les interfaces de publication, la gestion de bord et de la communauté, ainsi que le support de conseil, les cours de formation et les ateliers sur les sujets eBusiness sont parmi les solutions. En tant que membre actif des comités nationaux et internationaux, tels que DIN, CEFACT, EDIFICE, DISA, GEFEG est également impliqué dans le développement d'interfaces pour les industries, les entreprises et les organisations internationales globales. L'expérience pratique acquise dans la consultation et la standardisation ainsi que l'utilisation de solutions internes se complètent et aident GEFEG à étendre son statut reconnu en tant que spécialiste des interfaces commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *